En Côte d'Armor, un deuxième parcours ÉCHOBAT de découverte des métiers de l’écoconstruction solidaire est en cours sur un chantier de rénovation de particuliers, à Lanvellec. Il permet à 7 nouvelles personnes éloignées de l’emploi d’appréhender les différents métiers qui interviennent dans la réalisation d’une réhabilitation d’une maison ancienne en pierre, et de se former à l'utilisation des matériaux biosourcés.

La dynamique est née au sein du groupe local Léon Trégor courant 2020, entre les 3 SIAE du département adhérentes du groupe Inter'ESS, Partage & Emploi et Armor Emploi, et Christophe Billant, gérant de l’entreprise Rénovation en conscience, formateur et artisan menuisier du réseau. En novembre dernier, grâce à la mise en place de l'ingénierie AFEST (action de formation en situation de travail) développée par l'organisme de formation ÉCHOBAT Développement, une première session de 10 jours de fin 2020 avait rassemblé 4 salariés en insertion issus de ces 3 associations sur un chantier de Plouha (22).

Fort de cette première expérience, l'association Inter'Ess, présente sur Plestin les Grèves et Lannion, a de nouveau confié 6 salariés à Christophe Billant pour une formation de 18 jours répartis entre février et juin 2021, au rythme des travaux de rénovation de l'habitation mise à disposition par ses propriétaires, qui participent également à la formation.

9 modules de formations et autant de techniques et de matériaux sont abordés sur le chantier, parmi lesquels l'isolation de toiture en ouate de cellulose et fibre de bois, l'enduit chaux chanvre, l'isolation de plancher en liège, et l'électricité bio compatible grâce à l'intervention de Camille Le Lagadec, électricien membre du réseau et du groupe. Il témoigne de cette première expérience pour lui en tant que formateur en situation de travail : " Nous avons eu affaire à un public intéressé et compétent, l'électricité a suscité beaucoup d'interrogations de la part des salariés de chez Inter'ESS. Nous avons alterné une matinée théorique d'introduction à l'électricité, puis une journée de mise en oeuvre, une démonstration câble blindé, des exercices sur la maquette et un temps de restitution. Mes deux jours d'intervention ont été riches en échanges, et nous ont permis de retrouver des valeurs de partage comme on en vit peu ces temps-ci. Je suis agréablement surpris et très satisfait de cette expérience !"

La sécurité, le "bien travailler ensemble" et les connaissances transversales aux différents métiers sont également au coeur de ce parcours.